Vaccin ROR et Autisme

La possibilité d’un lien entre autisme et vaccin contre le ROR apparait dans un article du Lancet (Wakefield et al., 28 Fév 1998, pp351(9103):637-41) :

  • Description d’une série de 12 enfants âgés de 9 à 12 ans adressés au Dr Wakefield, un gastroentérologue londonien, pour investigation sur des symptômes gastro-intestinaux avec syndrome neurologique régressif (autisme). Les troubles auraient commencé peu après (entre 1-2 jours et 1-2 semaines) la vaccination ROR.
    • Voir l’histoire
    • Important écho de ce travail dans les médias
    • Impact fort également sur la vaccination: qui aurait entraîné baisse forte de la vaccination ROR en Angleterre
  • Equation web of science: Title=(autis*) AND Title=(vaccin* OR measles OR Thimerosal OR MMR)
    • Résultats: 338 articles
    • De nombreux articles après le papier liminaire du Dr Wakefield au début des années 2000 qui semblent en général plutôt infirmer le lien causal entre le vaccin ROR et le syndrome autistique. On observe que le sujet continue à susciter des travaux scientifiques et que la controverse n’est pas éteinte.
    • Recherche in Web of science, 338 records. Title=(autis*) AND Title=(vaccin* OR measles OR Thimerosal OR MMR)
  • En fait un article dès 1976 cherche à savoir si la rubéole in utero peut être liée à l’autisme.

    • Il teste la capacité des enfants à produire des anticorps contre la rubéole en les vaccinant. Certains enfants autistes ne produisent effectivement pas d’anticorps. Il y aurait donc un problème immunologique chez ces enfants.

      • Author(s): STUBBS, EG Source: JOURNAL OF AUTISM AND CHILDHOOD SCHIZOPHRENIA   Volume: 6   Issue: 3   Pages: 269-274   Published: 1976 Title: Autistic children exhibit undetectable hemagglutination-inhibition antibody titers despite previous rubella vaccination.
  • Les travaux scientifiques des années 2000-2004 démentent plutôt le lien
    • la taille de l’échantillon (12 enfants) est mise en cause
    • Son « éthique » est jugé non conforme (jugement du General Medical Council britannique -Conseil général de la médecine): certains éléments de l’article de 1998 de Wakefield et ses co-auteurs sont ‘inexacts’ et ses méthodes de recherche ‘non éthiques’.)
    • Réponse: (selon un journaliste, Ben Goldacre , « But you have to remember this paper didn’t actually say MMR causes autism, it didn’t even speculate on that. It was accompanied by an editorial that said by the way people should be very clear that it doesn’t mean that MMR causes autism.)
  • La justice américaine dément tout lien en mars 2010 dans le procès William Mead entre sa vaccination et son autisme
  • La revue médicale britannique The Lancet se rétracte formellement en février 2010
  • Janvier 2010: le BMJ prétend que l’étude de Wakefield était « un trucage élaboré »
    • Là encore fort écho dans les médias. Cf Le Monde, Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *